à table !, l'heure du thé
1 commentaire

Biscuits de Noël alsaciens

Pas de vrai Noël sans nos petits biscuits alsaciens.

Ceux qui me lisent connaissent mon amour de l’Alsace dont le parfum de cannelle et les maisons à colombage imprégnèrent mon enfance. Noël est par excellence la fête des enfants et pour peu que l’on en soit resté un, le rituel de la confection de ces petits biscuits est une fête avant la fête.

Dimanche dernier fût l’une de ces journées.

Depuis le matin le ciel était d’un gris opaque et la neige tombait sans discontinuer ; tantôt à gros flocons ronds et moelleux soudainement bousculés par des bourrasques glacées, tantôt en poudre de cristaux impalpables qui se transformaient en nuages de neige lorsque le vent soufflant en rafale se faisait plus violent. Dehors, pas un chat, pas un merle, juste les silhouettes sombres de quelques passants glissant prudemment sur les trottoirs. La ville avait disparu ou plutôt s’était transformée en une esquisse d’elle-même ; les contours des maisons devenaient flous, les voitures disparaissaient sous le blanc tout comme les réverbères et les arbres. Un temps de Noël, un temps idéal pour réaliser nos biscuits.

J’ai donc œuvré toute l’après-midi, une tasse de thé à portée de main, surveillant d’un œil la chute des flocons sur le ciel gris puis bleu de nuit. La chaleur de la cuisine, le parfum des biscuits en train de cuire … j’aime ces moments où l’on travaille modestement au plaisir de faire plaisir (enfin je l’espérais) ; ces biscuits étant destinés à nos amis et voisins.

Cette année, faute de temps, je me suis volontairement limitée à nos préférés : biscuits au beurre et étoiles à la cannelle. Des incontournables alsaciens.

 

 

Je découpe d’ailleurs la pâte avec nos emporte-pièces également alsaciens achetés dans une boutique d’Haguenau il y a très longtemps – à l’époque « préhistorique » où la pâtisserie n’était pas encore devenue un sport de combat et où les bredle (les biscuits de fêtes alsaciens) étaient quasiment inconnus hors de l’est de la France. Nous les avions nous-mêmes découverts lors de nos séjours à l’hôtel Muller où, dans chaque chambre, une corbeille de bienvenue nous attendait – jolie vannerie remplie de biscuits au beurre, à l’anis, à la cannelle, de pains d’épices, et ornée d’une simple branche de sapin, d’une fleur d’hellébore blanche et de baies rouges. De là peut-être, de là sûrement, me vient ce goût du bonheur en biscuits …

 

Nos boites prêtes à offrir ! …

Bon, peut-être aurez-vous envie de vous y essayer. C’est facile, rapide (si on les confectionne en petites quantités) et très simplement bon.

*******

Voilà les recettes !

Petits fours de Noël au beurre
Butterbredle

500 g de farine
250 g de sucre
250 g de beurre
8 jaunes d’œufs

Pour plus de facilité, je prépare la pâte (comme pour toutes mes pâtes à tarte) au robot en mélangeant d’abord le beurre très froid à la farine, puis le sucre et les ingrédients liquides. Donc …

Mélanger le beurre très froid (coupé en petit morceaux) à la farine de façon à obtenir un mélange « sableux ». Incorporer ensuite le sucre, mélanger, puis ajouter les jaunes d’œufs et mélanger à nouveau jusqu’à ce que la pâte s’amalgame et forme une boule.
Laisser reposer 2 heures au frais.
Faire ensuite une abaisse d’environ 4 mm et y découper des formes variées à l’emporte-pièce, les dorer avec un mélange jaune d’œuf et lait (1 cuillère à café de lait pour un jaune) après les avoir disposés sur une plaque à pâtisserie antiadhésive.
Cuire 12 minutes à 210°c.
A la sortie du four, faire refroidir les biscuits sur une grille à pâtisserie, en goûter un en se brûlant les doigts ( !) et attendre que les autres soient bien refroidis pour les ranger dans une boite hermétique (ils se conservent ainsi plusieurs jours, voire une semaine).

Etoiles à la cannelle

Pour les biscuits
175 g d’amandes en poudre
175 g de sucre semoule
7 g de cannelle
1 blanc d’œuf
1cuillère à café de kirsch
Pour le glaçage
200 g de sucre glace
1 blanc d’œuf
1 bonne cuillère à café de kirsch

Dans un saladier, mélanger la poudre d’amande et le sucre ainsi que la cannelle. Battre le blanc d’œuf en neige et l’incorporer au mélange puis ajouter le kirsch et mélanger à nouveau. Vous allez obtenir une pâte. Sur une surface saupoudrée de sucre, l’abaisser à 7 mm d’épaisseur et y découper des étoiles à l’emporte-pièce. Les disposer sur une plaque à pâtisserie antiadhésive et les cuire (les faire se dessécher en fait) 30 à 50 mn dans un four à 100°c. Les étoiles sont cuites lorsque le dessous se détache sans coller. Attention cependant à ne pas les laisser cuire trop longtemps car les étoiles continueront à durcir en refroidissant et leur cœur doit rester moelleux.
A la sortie du four les disposer sur une grille à pâtisserie et bien les laisser refroidir. Pendant ce temps, préparer le glaçage au kirsch.
Mélanger le blanc d’œuf, le sucre glace le kirsch.
Le glaçage doit se tenir mais sans non plus être trop compact.
En recouvrir ensuite chaque étoile et attendre quelques heures (cela sera difficile !) que le glaçage se soit solidifié avant de les déguster …

 

 

1 commentaire

  1. Jacques dit

    J’ai essayé la recette des biscuits au beurre cette après midi et je dois dire qu’ils sont délicieux! Avec de la confiture de framboise du jardin (faite cet été) et un café c’était un régal!!
    Merci Virginie pour le partage de ces recettes de biscuits!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s