Tous les articles classés dans : l’heure du thé

Leçon de simplicité : Les « Pommes en l’air »

Dans mon article précédent je vous proposais une leçon de bonheur : la recette de la tarte Bourdaloue aux pommes et noix de pécan. Le commentaire laissé par Catherine m’a donné l’idée d’une seconde « leçon » ; de grande simplicité cette fois mais toujours avec des pommes. Les pommes en l’air. Une recette simple comme bonjour, faite en 3 secondes, idéale quand une envie de sucré et de réconfort se fait sentir. Le mois de février, en dépit de sa brièveté, m’a toujours semblé interminable. C’est un drôle de mois coincé entre la magie de janvier et le renouveau annoncé par mars. Seuls la neige et le froid rude peuvent le sauver en nous donnant la sensation d’être comme des survivants au cœur du pôle Nord, reclus dans la chaleur de notre tanière. Sortir, oui, juste pour aller travailler, revenir vite, passer à la boulangerie puis rentrer se réchauffer avec un chocolat chaud, une tranche de brioche ou ces pommes en l’air vites faites bien faites. Aujourd’hui le temps est juste morose. Pas de neige, pas d’étoiles glacées …

Leçon de bonheur : Tarte Bourdaloue aux pommes et noix de pécan

Hier soir, rendez-vous chez le kiné. Rien de grave, juste une séance pour me rassurer et m’entendre dire que mon genou gauche se porte à merveille. En fin psychologue, mon kiné sait bien que, même si je suis loin d’être douillette et plutôt d’une nature courageuse et stoïque, je suis, malgré tout, légèrement angoissée dès qu’il s’agit de ma santé ; ou plutôt de la crainte d’être privée de liberté ! Je ne m’évanouis pas à la vue du sang, je peux endurer sans broncher la douleur d’un orteil cassé mais suis malade rien qu’à l’idée d’être contrainte à l’immobilité. Comme à notre habitude, alors que mon genou se pliait –au sens propre – aux exercices d’assouplissement, nous avons conversé. De fil en aiguille, après avoir évoqué les vœux de jadis (l’heureux temps où le mot étrennes avait un sens), nous avons déploré de concert cette généralisation du « chacun pour soi », du chacun replié sur son nombril à la recherche d’un équilibre intérieur et des gourous en tous genres aussi prompts à proposer …

Haïkus d’hiver avec une tasse de thé

Dimanche après-midi. Tout est calme. Première journée de vacances, de vacance, de liberté … journée entre parenthèses, comme suspendue avant le départ demain pour la campagne. Une journée pour moi. Un peu égoïste. L’hiver tarde à venir. La douceur de l’air me déprime. Je veux du froid bleu, des ours polaires, des étoiles de givres et du thé brulant … Qu’à cela ne tienne, je fais « comme si » : j’allume des bougies, parfume l’appartement aux clémentines corses – pour moi synonymes de Noël -, je baisse légèrement les stores sur le gris du ciel puis je fais bouillir l’eau du thé et enfin, attrape dans ma bibliothèque mes recueils de haïkus. Car l’hiver aussi a ses haïkus … C’est décidé je vais de ce pas m’enrhumer pour voir la neige Sampû Dans les yeux du chat la couleur de la mer un jour ensoleillé d’hiver Yorie Ah ! lune d’hiver Depuis ce temple sans porte Que le ciel est haut Yosa Buson  L’ombre solitaire d’un héron immobile – il va neiger Sei’ichi Teshima Soleil couchant – Tout …

Pluie et tarte aux fraises

Il pleut. Les gouttières débordent. Tout le jardin est noyé. Journée de printemps pluvieux à la campagne ; temps idéal pour la première tarte aux fraises de la saison. Pour être honnête, je devrais plutôt dire que la pluie (presque bienvenue) est un prétexte tout trouvé : nous ne pouvons pas sortir, alors, occupons nous de façon gourmande à l’intérieur. De plus, deux belles barquettes de fraises dorment dans le cellier. Ce serait un crime de ne pas les manger et un double crime de les manger simplement saupoudrées de sucre. Elles méritent mieux… et nous aussi. Il faut bien se consoler de la pluie, n’est-ce pas ? Voilà ma version mise au point après avoir essayé bon nombre de recettes différentes. Elle est inratable : la pâte se travaille aisément et la crème pâtissière n’est ni trop épaisse ni trop liquide. De plus, elle est relativement rapide à faire la pâte se réalisant au robot.  Tarte aux Fraises Ingrédients Pour la pâte sablée amande : 200 g de farine 150 g de beurre très froid 70 g de sucre …

Ciel du soir, ciel du matin

Hier soir, après avoir bien travaillé, je me suis accordé une petite récompense. Je suis sortie sur mon balcon avec une tasse de thé (et oui, je bois encore du thé, même quand le soleil se couche). La ville était redevenue silencieuse. Les feux tricolores tricolorisaient tranquillement sur le boulevard vidé de ses voitures. Et juste en face, les petites sculptures graphiques des antennes jouant aux ombres chinoises et cet oiseau immobile contemplant le croissant de la lune qui se lève. Une gorgée de thé, une gorgée de ciel. Belle façon de finir la journée, non ? Ce matin, dans la cuisine, j’ai préparé le petit déjeuner devant le ciel très graphiquement zébré par les- si bien nommés – avions de ligne… (j’aime à croire que les pilotes sont en fait des artistes). Belle façon de commencer la journée, non ?

Un thé de printemps

L‘air est incroyablement doux, les mésanges filent comme des flèches bleues à quelque rendez-vous important et le soleil est bien vaillant. Alors, c’est décidé, nous prendrons le thé au jardin avec les bourdons bourdonnant à nos oreilles et les pâquerettes toutes neuves sous nos pieds. On ne peut rêver plus beau salon de thé. Aujourd’hui, Darjeeling et cake à l’orange et aux graines de pavot – recette découverte récemment dans la revue « Zeste » et que je partage volontiers avec les plus gourmands d’entre vous. C’est un petit régal tout simple mais assez raffiné : texture fondante légèrement agacée par le croquant doux des graines, belle couleur dorée et glaçage au Cointreau (j’en connais un qui va adorer !). Voilà la recette que j’ai très légèrement modifiée : huile de noisettes au lieu d’une huile de noix (pour plus de subtilité), crème et non petits-suisses, et un peu plus de zestes d’orange et de Cointreau (ça ne fait pas de mal !). Cake à l’orange et aux graines de pavot (Pour 6 à 8 …