maison & jardin
1 commentaire

Green therapy

M ieux que le yoga, mieux que les massages relaxants, mieux que la méditation il y a … le jardinage ! Même en ville, sur un coin de balcon, je ne connais rien de tel pour se détendre, faire le vide, relativiser et finalement se sentir bien.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Aujourd’hui, rempotage des herbes aromatiques : thym, verveine citronnelle, basilic, sauge, estragon et romarin.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Puis installation des petits nouveaux : un eucalyptus et un amélanchier. J’adore le feuillage vert grisé du premier et l’élégance du second.

Enfin, séance « mise en beauté » pour les plantes déjà en place ; quelques coups de sécateur, une bonne douche et le tour est joué.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
J’ai, depuis quelques années – et à force d’essais et de tentatives -, limité mon « jardin » à des plantes costaudes ayant fait leurs preuves de résistance : Hostas, carex, salvias, cinéraires, buis, lavandes, lyriopes muscari, géraniums rosa ou citronnelle… Cela peut sembler étrange mais, en ville, les plantes sont beaucoup plus sujettes aux maladies qu’à la campagne. Dans notre jardin de Doudeauville, les mésanges, les merles, les grives nous épargnent la chasse aux pucerons et autres indésirables ; ils en font des festins et n’en sont jamais repus. Sur mon balcon en revanche, point d’oiseaux. Une bataille (verte, soyez rassurés !) doit donc être menée chaque printemps et les plantes les moins résistantes expédiées à la campagne pour se refaire une santé…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Certaines plantes ont également été choisies pour leur incroyable pouvoir : celui de faire voyager ! Avez-vous déjà caressé et froissé les feuilles gris-doux d’un hélycrisum (que les anglais appellent « curry plant ») et plongé le nez dans un buisson de ciste ? Leurs parfums sont ceux des iles grecques brûlées de soleil.

Au pied des arbustes, j’aime qu’il y ait des fleurs (à l’aspect le plus naturel possible) pour créer l’illusion d’un jardin où elles auraient poussé presque spontanément. Cette année, des brachycomes (ou marguerites d’Australie) et de l’oxalis (trêfle rouge à fleurs jaune) qui fleuriront tout l’été.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et aussi, un dianthus au parfum poivré pour le plaisir et pour … la décoration des gâteaux et des salades (puisque ses fleurs sont comestibles !).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un premier visiteur…

Bon, il faut maintenant que tout pousse car, pour l’instant, mon « jardin » a le côté un peu guindé de qui sort de chez le coiffeur. Il faut laisser le temps aux plantes de croitre de concert, en mélangeant leurs feuillages et leurs fleurs et aux arbustes de pousser leurs branches vers le ciel et vers leurs voisins de pots. Me restera alors à en maintenir l’aspect naturel : taille discrète, rotation régulière des potées en fonction du soleil, suppression des fleurs fanées et douche hebdomadaire (ah, la poussière en ville !) ; tout cela afin de créer l’illusion d’un petit monde végétal naturellement parfait.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Cela dit, le résultat n’est déjà pas si mal, non ?

Rendez-vous au « jardin » dans quelques semaines afin de vérifier s’il aura tenu ses promesses !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La récompense du « jardinier » !

1 commentaire

  1. Zozi dit

    So nice so refreshing. I felt I could smell them touch them and finally at the end that I could sit and enjoy the view of them

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s