arts
2 commentaires

Nuages…

02

Coincés dans un embouteillage, immobilisés à un feu rouge qui n’en finir pas de rougir ou simplement ralentis par un limaçon motorisé … Toutes ces minutes perdues enfermés dans nos boîtes de métal nous font pester et nous lamenter. Mais pas toujours… Il suffit par exemple que le hasard s’en mêle et nous offre rien de moins qu’une œuvre d’art éphémère, un mini happening, une performance pour nous tout seul. Comment ? Il suffit d’ouvrir grand les yeux. De REGARDER et d’ECOUTER.

Je m’explique.

Imaginons un bouchon, les voitures en chapelet sur l’asphalte d’une autoroute. C’est un jour de grand vent qui roule et chahute les grosses volutes des nuages dans l’azur du ciel (ce qui est déjà en soi le plus beau des spectacles), fatigué, lassé, vous allumez machinalement la radio et tombez par hasard sur une chanson, un concerto ou un air d’opéra qui se trouve être – vous vous en rendez-compte en l’espace d’un fragment de seconde – le reflet de ce ciel là, de cette lumière là ; en accord avec votre bonheur ou votre vague à l’âme du moment. Et vous n’en revenez pas de tant de beauté et de l’alliance parfaite entre l’image et le son. Vous êtes un artiste ! – et un spectateur à la fois. Il suffit de lever les yeux, de tourner le bouton de la radio. Tout est à portée de pupille et à portée d’oreille. Vous voyez vraiment. Vous écoutez vraiment. Les autres peuvent bien klaxonner. Petit moment magnifique.

Mais tout le monde en a fait l’expérience, non ?

03

Aujourd’hui, sous le ciel, j’ai écouté (et découvert, merci à France Culture !) « Heart Skipped A Beat» du groupe The XX.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Cette entrée a été publiée dans : arts
Avec les tags :

2 commentaires

  1. Bernard Jooris dit

    C’est vrai, bien trop souvent coincé dans ma voiture mais le regard dans les nuages qui me sauve de l’ennui, et la musique indispensable pour me soulager, m’extraire, de la réalité qu’est cette triste circulation anxiogène, puante, supplice interminable qui nous mène lentement à nos pointeuses. Quand il pleut, l’eau qui ruisselle sur le pare-brise créant des chemins improvisés qui défragmentent de manière aléatoire la lumière des phares, c’est peut-être plus triste pour certain mais c’est beau aussi .
    A propos de « nuage » vu par des artistes contemporains, il y a une expo recommandée au château du Roeulx (en Belgique à 30km de la frontière) dans le cadre de Mons 2015 et dont voici le lien : http://www.mons2015.eu/fr/clouds

    J'aime

    • Merci Bernard pour cette information sur l’exposition « Clouds » ! J’irai, sans aucun doute ! A bientôt donc ici même afin de partager avec les moins chanceux – car trop loin de la Belgique – la découverte des œuvres…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s